Parler de notre apparence ou de notre corps, voilà un exercice bien difficile :

La plupart du temps, nous sommes souvent très durs dans nos commentaires surtout lorsqu’il s’agit de kilos en trop sur la balance : “je suis vraiment affreuse, mes cuissons sont énormes !”, “Personne ne posera jamais un regard sur moi, je suis horriblement grosse !”… Toutes ces pensées péjoratives entraînent souvent des émotions négatives comme le dégoût du corps, une mauvaise estime de soi ou encore de la tristesse et de la colère. Nous mettons alors en place des actions pour faire face à ces émotions douloureuses dans le but d’être soulagé, que ce soit en mangeant, en évitant les miroirs voire les sorties entre amis. Malheureusement c’est comportements nuisibles entraînent à leur tour d’autres émotions douloureuses et ne règlent pas forcément toujours le problème. Ces pensées néfastes nous entraînent donc dans une engrenage qui fonctionne rarement lorsque l’objectif est de prendre soin de soi. Fuir ses émotions c’est un peu se fuir soi-même. Finalement, fuir son corps c’est également essayer de l’oublier, de se déconnecter à lui. Mais est-ce une façon d’arranger les choses et d’en prendre soin ? Pas forcément…

Changer de regard sur notre corps :

Parler avec bienveillance de son corps ou de son apparence n’est pas chose facile, c’est une certitude. Mais voir son corps autrement, de façon positive peut avoir de belles conséquences dans votre vie quotidienne. Prendre le temps de s’écouter, de prendre conscience de nos besoins qu’ils soient émotionnels en essayant de comprendre ce qui est bon pour nous, nutritionnels en s’attardant sur nos signaux de faim et de satiété. Il s’agit également de ne pas oublier nos valeurs en se demandant ce qui est important et ce qui compte pour nous. Accepter son corps au moment présent ne signifie pas non plus se résigner mais simplement de prendre conscience de ce qu’il est aujourd’hui, de ce qu’il nous permet de vivre et de ressentir pour mieux en prendre soin. Évoquez votre corps de façon plus douce : “Mes jambes sont fortes mais elles me permettent de faire de la randonnée, de voyager et de découvrir de nouveaux horizons”.

Bien des objectifs peuvent être mis en place si votre corps ne vous convient pas, mais c’est en voyant celui-ci comme un allié et non comme un ennemi à fuir que vous obtiendrez la plus belle des réussites.