A force de voir les personnes scanner leurs produits et passer du temps dans chaque rayon du supermarché, je me suis penchée sur cette application très en vogue qui vous permet d’évaluer la qualité de vos achats : Yuka. De nombreux patients s’interrogent et m’ont demandé mon avis.  Le voici !

Cette application présente ses avantages et ses inconvénients, comme toujours finalement ! Je commencerai par les avantages :

  • Moins d’additifs et des produits de meilleure qualité : Yuka se focalise sur la liste d’ingrédients afin de déterminer les quantités de conservateurs ou autre additif qui entrent dans la composition du produit. Vous vous doutez bien que moins il y en a mieux c’est ! Cependant vous pouvez également regarder la liste des ingrédients et s’il elle est à rallonge, oubliez ce produit et passez au suivant.
  • Une véritable prise de conscience : pour les personnes qui ont tendance à consommer de nombreux produits transformés, cette application va vous permettre de prendre conscience de votre consommation de sucre, de graisses ou encore de sel et de pouvoir y remédier en modifiant vos habitudes de consommation alimentaire.
  • Allégé ? Et oui ! Cette application va vous permettre aussi de voir que les produits allégés ne sont pas forcément des produits de bonne qualité et bon pour la santé. D’autant plus que le corps n’est pas dupe, si l’apport calorique est insuffisant, il se rattrapera à un moment donné ou votre cerveau vous dira que vous pouvez en manger plus !!
  • Modifier les recettes des industriels : à force de voir un produit estampillé “rouge”, je pense que les industriels auront tendance à revoir leurs doses de sucre ou de sel afin de regagner la confiance des consommateurs (ou pas).

Pour ce qui est des inconvénients :

  • Catégorisation des aliments : cette application a tendance à renforcer le fait de classer les aliments comme étant “bons” ou “mauvais” pour la ligne ou pour la santé. La consommation de “mauvais” aliments peut alors entraîner de la culpabilité et favoriser une mauvaise relation avec la nourriture.
  • Du contrôle : attention à ne pas trop abuser de cet outil qui renforce le contrôle mental de votre alimentation au détriment parfois d’un aliment qui vous procure beaucoup de plaisir gustatif ou ayant un lien affectif comme les madeleines que vous donnait votre grand-mère pour le goûter. Nous ne mangeons pas des nutriments, un repas est une véritable expérience sensorielle à ne pas négliger.
  • Tendance à l’orthorexie : les médecins s’alarment de plus en plus de cette obsession du manger “sain” au détriment du plaisir gustatif et/ou des sensations alimentaires. Cette obsession correspond à un nouveau trouble du comportement alimentaire appelé “orthorexie” entraînant de nombreuses conséquences dans le quotidien de ces mangeurs en quête permanente de la “Healthy Food”.

Vous l’aurez bien compris, je suis assez mitigée sur l’utilisation de cette application. Elle me paraît intéressante à utiliser au démarrage pour une réelle prise de conscience surtout si vous avez tendance à consommer des produits transformés. Pour le reste, rien ne remplace les bienfaits d’une alimentation à base de produits bruts que vous allez transformer vous-même à l’aide de votre créativité culinaire ! Visez des produits qui contiennent le moins d’ingrédients possible et favorisez de la diversité, du local et de saison. Enfin, n’oubliez surtout pas de prendre du plaisir en mangeant 😉