Et oui ! Cette journée existe vraiment et ce depuis 1992 ! Elle a été créée par une féministe anglaise Mary Evans Young afin de dénoncer l’impact désastreux des diktats de la minceur et des régimes amaigrissants. Nous vivons dans une société où l’obsession du chiffre sur la balance est de plus en plus grande, de même que le contrôle de nos assiettes et la poursuite des régimes afin de faire en sorte que nous rentrions tous dans un “moule” ou un corps soit disant idéal. Cependant, le surpoids et l’obésité sont toujours d’actualité sans parler des dégâts psychologiques des périodes de restriction.

Et si pour une fois (j’aimerais tellement que ça soit toute l’année !!) , vous vous focalisiez sur le plaisir gustatif, les saveurs que vous procurent les aliments plutôt que de savoir s’ils vont vous apporter tout ce qu’il faut en matière de vitamines et minéraux où s’ils vous feront grossir ou maigrir. Ecoutez votre faim et votre satiété plutôt que de vous baser sur des règles diététisantes qui ne correspondent pas toujours à vos besoins réels. Je vous rappelle que des aliments grossissants ou amaigrissants n’existent pas, c’est l’excès global qui favorise la prise de poids. Diversifiez, variez, prenez du plaisir. Soyez gourmet plutôt que gourmand.

En ce jour où les régimes sont abolis je vous propose également de vous éloigner de votre balance (ou de votre outil de torture psychologique !!!) et de vous rappeler que vous n’êtes pas un “corps” ou un chiffre sur une balance, n’oubliez pas que la diversité corporelle est une richesse ! Concentrez-vous sur toutes les choses que votre corps vous permet de faire au quotidien et qui vous rend épanoui au lieu de se focaliser sur vos défauts. En bref, vivez et profitez de l’instant présent !

Pour cette journée, je vous propose donc une petite réflexion :

“Si les aliments que vous consommez n’avaient pas d’incidence sur votre poids, à quoi ressemblerait votre alimentation ?”

Peut-être moins frustrante, avec moins de pensées polluantes (“je ne devrais pas manger ça, je ne dois pas manger entre deux repas…”) ou peut-être plus de plaisir gustatif… A vos commentaires et à très vite !