Le sommeil, l’alimentation et l’activité physique sont trois piliers fondamentaux pour nous permettre d’être en bonne santé et nous sentir bien dans nos baskets. Depuis peu, le sport est prescrit sur ordonnance sur le secteur du Douaisis* ce qui démontre toute son importance dans notre quotidien.

Bien-être physique :

Prévention des maladies cardiovasculaires, de l’ostéoporose ou encore de l’obésité, le sport participe à la fois à notre santé physique et mentale. Une activité physique régulière permet de diviser par 2 le risque d’hypertension artérielle. Rappelons que la sédentarité est néfaste à la santé cardiovasculaire car elle est délétère pour le cœur et les vaisseaux. Bouger de façon régulière permet d’améliorer la circulation sanguine, d’améliorer l’équilibre lipidique et glycémique au niveau sanguin diminuant ainsi les risques de cholestérol ou de diabète. Enfin, pratiquer une activité physique permet de renouer davantage avec ce corps que l’on a tendance à laisser de côté et à oublier. La pratique peut poser certains freins en relation avec son image corporelle ou l’estime de soi notamment en présence d’un surpoids ou d’une obésité, cependant plus on cherche à fuir son propre corps, moins on est capable d’en écouter les besoins et d’en prendre soin. S’y raccrocher et s’y reconnecter permet de mieux ressentir les choses et peut-être de retrouver un peu plus facilement les signaux de faim ou de rassasiement lorsque l’on entame un travail sur les sensations alimentaires. Le sport en revanche ne fait pas forcément maigrir du fait de l’augmentation de la masse musculaire et de l’adaptation du métabolisme, il est donc important de ne pas associer un objectif de perte de poids avec l’activité mais plutôt une recherche de bien-être et d’une meilleure qualité de vie. Cette dernière option vous permettra de conserver l’envie de maintenir une activité régulière.

Bien-être mental :

Pratiquer une activité physique régulière comporterait les mêmes effets que ceux issus d’un traitement contenant des antidépresseurs ! C’est bien prouvé dans la littérature, le sport a l’effet d’une bombe à endorphines, vous savez ces fameuses hormones du bonheur. N’attendez plus pour enfiler vos baskets et prendre soin de vous au naturel ! N’oubliez pas que bouger c’est se sentir libre, vivant tout en lâchant prise le temps d’une séance pour repartir de plus belle pour le reste de la journée. Certains n’hésitent pas à se lancer des challenges pour gagner en temps et en performances et augmenter ainsi l’estime de soi. D’autre part, bouger et s’oxygéner permet également de réduire le stress et la fréquence des envies de manger en lien avec ce dernier. Enfin, bouger c’est aussi mieux dormir ! Autant dire que pratiquer une activité physique vous permettra de retrouver plus facilement les bras de Morphée et de garantir une journée avec plus de tonus.

Les recommandations :

Nous avons souvent le nez sur nos smartphones et ces petits compagnons peuvent bien nous aider à analyser notre niveau d’activité journalière. Un podomètre fonctionne aussi très bien ! 6000 pas par jour c’est le minimum pour sortir de la case sédentaire. Selon l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) :

  • Les adultes âgés de 18 à 64 ans devraient pratiquer au moins, au cours de la semaine, 2h30 d’activité d’endurance d’intensité modérée ou au moins 1h15 d’activité d’endurance d’intensité soutenue, ou une combinaison équivalente d’activité d’intensité modérée et soutenue.
  • L’activité d’endurance devrait être pratiquée par périodes d’au moins 10 minutes.
  • Pour pouvoir en retirer des bénéfices supplémentaires sur le plan de la santé, les adultes devraient augmenter la durée de leur activité d’endurance d’intensité modérée de façon à atteindre 5h par semaine ou pratiquer 2h30 par semaine d’activité d’endurance d’intensité soutenue, ou une combinaison équivalente d’activité d’intensité modérée et soutenue.
  • Des exercices de renforcement musculaire faisant intervenir les principaux groupes musculaires devraient être pratiqués au moins deux jours par semaine.

Exemples d’activités d’endurance d’intensité modérée :

  • marcher d’un pas vif;
  • danser;
  • jardiner;
  • s’acquitter de travaux ménagers et domestiques;
  • s’adonner à la chasse et à la cueillette traditionnelles;
  • participer activement à des jeux et sports avec des enfants/sortir son animal domestique;
  • faire du bricolage (par ex. réparations de toitures, peinture);
  • soulever/déplacer de lourdes charges

Exemples d’activités d’endurance d’intensité soutenue :

  • courir;
  • marcher d’un pas vif/grimper une côte à vive allure;
  • faire du vélo à vive allure;
  • faire de l’aérobic;
  • nager à vive allure;
  • faire des sports et jeux de compétition (par ex. jeux traditionnels, football, volleyball, hockey, basketball);
  • faire des travaux de force;
  • soulever/déplacer de lourdes charges

Une reprise toute en douceur :

Attention toutefois à ne pas vouloir se lancer trop rapidement dans des activités intensives au risque de vous blesser. N’hésitez pas à faire un bilan auprès de votre médecin pour analyser votre état de santé et connaître les sports et les fréquences qui vous seront recommandés. Enfin, pensez PLAISIR ! Plus vous aurez du plaisir en pratiquant une activité physique plus vous aurez de chance de persévérer dans votre pratique. Donc choisissez surtout quelque chose que vous aimez faire et qui vous donne l’envie d’y aller.

 

Sources :

OMS : Activité physique: http://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/physical-activity

Bouger Santé – Recommandations : http://www.bougersante.ch/site/ap/recommandations

*Sport sur ordonnance Douaisis : http://www.ville-douai.fr/index.php/Outils/imprimer?idpage=413&idmetacontenu=15966